L'état du logement mis en location

 

Une possible non décence de votre logement ?

Qu’est-ce que la non-décence?

Tout logement occupé par un locataire ou un sous-locataire pour son habitation principale doit être conforme à des caractéristiques de décence.

Ces caractéristiques de décence sont définies par deux textes :

  •  la loi N°89-462 du 06 juillet 1989 (article 6)
  •  son décret d’application n°2002-120 du 30 janvier 2002

Le logement mis sur le marché locatif doit ainsi répondre aux caractéristiques indiquées sur la fiche suivante :

Téléchargez la fiche «caractéristiques d’un logement décent »:

> caractéristiques d'un logement décent - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 4,82 Mb

Comment repérer la non-décence d’un logement?

Le guide d’évaluation « qu’est-ce qu’un logement décent ? » doit vous permettre de vos aider à évaluer votre logement et à repérer quelques situations qui ne répondent pas aux exigences fixées. Il ne constitue cependant pas ni un certificat, ni une attestation et n’ouvre aucun droit particulier.

Téléchargez le guide d’évaluation  « qu’est-ce qu’un logement décent »:

> guide logement decent dguhc - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,27 Mb

Manquement aux règles d'hygiène/ Infractions au règlement sanitaire départemental

Quelles sont les infractions au Règlement Sanitaire Départemental?

Le Règlement Sanitaire Départemental (RSD), dont l’existence est prévue par le Code de la Santé Publique, édicte des règles techniques d’hygiène. Il comporte entre autre des dispositions relatives aux eaux destinées à la consommation humaine, aux locaux d’habitation et professionnels, à l’élimination des déchets, à l’hygiène alimentaire et à l’hygiène en milieu rural.

Ainsi, le Règlement Sanitaire Départemental relève de la compétence du maire, en vertu de ses pouvoirs de police. Il intervient ainsi dans le repérage, la qualification et le traitement de certaines situations contraires au RSD.

Les désordres fréquemment rencontrés :

> fiche désordres RSD - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb

Logements indignes

Définition de l’Habitat Indigne :

L’habitat indigne recouvre :

  •  l’habitat insalubre
  •  les immeubles menaçant ruine
  •  les logements sordides, voir dangereux
  •  les situations de surpeuplement
  •  les risques de saturnisme.

 Chaque cas est différent, et les démarches administratives à mettre en œuvre dépendent des situations

Les logements insalubres :

L’insalubrité s’analyse au cas par cas après une visite des lieux, en se référant notamment à une liste de critères dont le cumul caractérise un logement insalubre.

La notion d’insalubrité est légiférée par le code de la santé publique et par la loi N°2000-1208 du 12 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain.

Les logements, immeubles et toutes formes d’habitat précaire peuvent être déclarés insalubres par arrêté du préfet suite à une instruction de la part de l’Agence Régionale de Santé ou des services communaux d’hygiène et de santé (SCHS) pour les communes de Boulogne/mer et Calais. Cet arrêté peut interdire définitivement les locaux à l’habitation, soit prescrire des travaux, et si nécessaire interdire temporairement les locaux à l’habitation.

Le péril:

Lorsqu'un immeuble menace ruine, il présente un danger pour la sécurité des occupants ou n'offre pas les garanties nécessaires au maintien de la sécurité publique, le maire peut engager une procédure de péril à l'encontre du propriétaire afin que ce dernier prenne les mesures nécessaires.

Le péril se caractérise par l'atteinte à la solidité de tout édifice, ou de certains de ses éléments intérieurs ou extérieurs, et par l'existence d'un risque pour la sécurité des occupants et/ou du public.

Pour les bâtiments à usage d'habitation, la procédure de péril n'est applicable qu'aux éléments bâtis au regard de la solidité (garde-corps, murs, plafonds, toitures, cheminées, planchers....), et non au regard de la sécurité des installations électriques, de chauffage ou autres.

Vos contacts :

Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Pas-de-Calais
14 voie Bossuet
CS 20960
62033 ARRAS Cedex

Accueil : 03 21 23 87 87

Direction Départementale des Territoires et de la Mer
100 avenue Winston Churchill
CS 10 007
62022 ARRAS Cedex

Accueil : 03 21 22 99 99