Actualités

Ouverture des accueils collectifs de mineurs (ACM) les samedi et dimanche

 
 
Ouverture des accueils collectifs de mineurs (ACM) les samedi et dimanche

à destination des enfants de professionnels mobilisés dans la gestion de crise et professionnels dont l’activité ne peut être différée

Compte tenu de la situation sanitaire dans le département du Pas-de-Calais, l’arrêté préfectoral du 5 mars 2021 interdit tout déplacement de personne hors de son lieu de résidence les samedi et dimanche entre 6 h et 18 h, ceci en application des dispositions du II de l’article 4 du décret du 29 octobre 2020 modifié. Ainsi, les dispositifs d’accueil collectifs de mineurs (ACM) sont suspendus les samedi et dimanche dans le département.

Toutefois, cette disposition ne s’applique pas pour l’accueil des enfants de personnels prioritaires dans la gestion de crise sanitaire et de professionnels dont l’activité ne peut être différée. Ainsi, les ACM ont la possibilité de maintenir leur activité à condition d’accueillir exclusivement les enfants des personnels listés ci-après :

  • Tous les personnels des établissements de santé et les professionnels de santé libéraux ;
  • Les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD Etablissement hébergeant des personnes âgées dépendantes et EHPA (personnes âgées) ; Établissements pour personnes handicapées ; Services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; Lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; Appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; Nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ; Établissements d’accueil du jeune enfant ; Assistants maternels en exercice ;
  • Les personnels des services départementaux d’incendie et de secours, de gendarmerie, des services départementaux de sécurité publique, de la police aux frontières, des Douanes ainsi que les personnels relevant des services pénitenciers ;
  • Les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage et de vaccination (professionnels en
    charge du contact-tracing, centres de dépistage, centres de vaccination, laboratoires d’analyse, etc.) ;
  • Les artisans et commerçants dont l’activité ne peut être différée, les professionnels assurant des livraisons essentielles à la continuité de l’activité économique et sanitaire ;
  • Les personnels des structures caritatives dont l’activité ne peut être différée.