Description des 10 secteurs suivis

 
 
Description des 10 secteurs suivis

Secteur 1 : Oye-Plage - Port de Calais

Le bassin de risque Fort Vert - Oye-Plage s’étend de l’Hoverport de Calais jusqu’à l’anse de l’abri côtier exclue.

Cette portion de côte est protégée par un cordon dunaire double dans sa partie ouest, les dunes du Fort vert et par un cordon dunaire simple dans sa partie Est, les Hemmes de Marck puis les Hemmes d’Oyes.

 Secteur 2 : Calais port - Sangatte

Le bassin de risque Sangatte - Calais s’étend à l’Est depuis le démarrage du perré de Sangatte jusqu’à la limite Est du Port de Calais au niveau de l’Hoverport. Cette portion de côte, est constituée par le perré de Sangatte puis par un cordon dunaire simple, les dunes de Fort Mahon, qui protègent le polder Sangatte / Coquelles de la submersion marine. Ce polder est lui-même enchâssé entre plusieurs talus de protection de second rang qui délimitent ainsi plusieurs casiers hydrauliques et permettant de s’opposer à l’expansion des eaux dans l’éventualité d’une potentielle submersion marine.

Les dunes du Fort Mahon laissent place à leur extrémité Est au perré de Blériot plage puis aux infrastructures portuaires de Calais sur environ 4 km.

 Secteur 3 : Les falaises du Cap Blanc-Nez

Le bassin de risque des falaises calcaires du Cap Blanc-Nez s’étend sur 6 km depuis l’extrémité Est des Dunes d’Amont au niveau du village de Strouanne à l’Ouest jusqu’au perré de Sangatte à l’Est.

Hormis une rampe d’accès à la mer au Cran d’Escalles, ce secteur n’est pas artificialisé.

 Secteur 4 : Baie de Wissant

Le bassin de risque de la Baie de Wissant s’étend sur 9 km depuis la transition entre la Pointe de la Courte Dune et le cordon dunaire de la Baraque Fricot jusqu’à la transition Dunes d’Amont/ Falaises du Cap Blanc-Nez (la limite morphosédimentaire est en réalité constituée par le Cap Gris-Nez dont les matériaux provenant de l’érosion des falaises fournissent un apport en sédiments pour la baie). Il comprend de l’ouest vers l’est les communes de Tardinghen et Wissant.

Cette portion de côte est constituée par un cordon dunaire simple qui protège des terres en dessous du niveau des plus hautes mers et qui est interrompu une seule fois par le perré de Wissant ainsi que par des falaises recouvertes par les dunes à l’est de Wissant.

 Secteur 5 : Cap Gris-Nez - Wimereux

Le bassin de risque Wimereux - Cap Gris-Nez est caractérisé par un linéaire de 15.5 km orienté légèrement SSE-NNO et comprend les communes de Wimereux, Ambleteuse, Audresselles et Audinghen. Ce bassin est constitué de côtes à falaises entrecoupées par des petites baies où se sont formées des massifs dunaires :

 le massif de la Slack entre Wimereux et Ambleteuse au niveau du débouché de la rivière La Slack,
 un massif de dunes grises entre Ambleteuse et Audresselles
 et celui de Wimereux qui a laissé place progressivement à la station balnéaire de Wimereux

Sa limite sud est constituée par la transition entre les unités sédimentaires 2 et 3 et au nord par le Cap Gris-Nez, au niveau de la transition entre les falaises et le massif dunaire de la Baraque Fricot à Tardinghen.

Le Cap Gris-Nez constitue la transition entre la façade Manche orientée nord-sud et la façade Mer du Nord orientée OSO-ENE, et ne constitue pas un obstacle morphologique au transit des sédiments vers le nord-ouest. La portion rocheuse entre le Cap Gris-Nez et la Pointe de la Courte de Dune, orientée OSO-ENE, est incluse dans le bassin de risque BR6 car il est soumis au même type d’aléa érosion (recul des falaises) même si celle-ci est soumise à des forçages météo-océaniques typiques de la Mer du Nord (contrairement au reste du Bassin de risque soumis à des forçages typiques de la Manche).

 Secteur 6 : Boulogne sur mer - Equihen

Le bassin de risque Equihen Plage – Boulogne-sur Mer nord marque la transition avec les côtes basses sableuses et le début des falaises du Boulonnais. Il s’étend sur 10 km jusqu’à la limite au Nord de Boulogne-sur-Mer au niveau de la Pointe de la Crèche. Le port de Boulogne-sur-Mer qui s’étend à plus d’1,5km en mer constitue un obstacle important au transport des sédiments vers le nord.

Ce bassin de risque est caractérisé par des côtes à falaises mais on trouve néanmoins des plages d’accumulation en amont-dérive du port de Boulogne au niveau du Portel et à l’intérieur du port de Boulogne-sur-Mer

 Secteur 7 : Hardelot - Camiers

Le bassin de risque Camiers – Hardelot-Plage est caractérisé par un linéaire de 11 km orienté nord-sud et limité au sud par l’estuaire de la Canche et au nord par le début des falaises du Boulonnais. La côté basse sableuse est bordée par un massif dunaire entrecoupée de deux stations balnéaires, avec, du sud vers le Nord, Sainte-Cécile Plage (Camiers) et Hardelot Plage.

La limite sud de ce bassin se situe au niveau de la Pointe de Lornel et plus précisément au niveau des enrochements protégeant le Camping des Dunes. Cette limite marque le changement d’orientation de la côte de NNO-SSE à une orientation Nord-Sud et marque la transition entre des conditions estuariennes de la baie de la Canche à maritimes.

Au nord, la limite de ce bassin se situe naturellement à la transition entre les Dunes d’Ecault et les falaises d’Equihen.

Le bassin de risque est compris dans l’unité sédimentaire qui démarre au niveau de l‘estuaire de la Canche et qui se termine au nord du port de Boulogne-sur-Mer.

 Secteur 8 : Estuaire de la Canche

Le bassin de risque de l’Estuaire de la Canche est caractérisé par un faciès estuarien typique et des forçages naturels d’origine marine et fluviale. Il comprend les communes du Touquet et d’Etaples en bordure des rives sud et nord de l’estuaire et les communes de Saint Josse, Cucq et Merlimont à l’intérieur des terres.

Ce bassin est délimité au sud par la Pointe du Touquet au changement d’orientation du littoral de SSO–NNE à NO-SE, qui constitue la transition entre un littoral soumis à des forçages d’origine marine à un littoral soumis à des conditions estuariennes.

La limite Nord de ce bassin se situe au niveau de la Pointe de Lornel, au niveau des enrochements protégeant le Camping des Dunes (Camiers). Cette limite marque le changement d’orientation de la côte de NNO–SSE à une orientation N-S et marque la transition entre des conditions estuariennes à complètement marines.

Ce bassin de risque démarre à la limite entre les deux unités sédimentaires, qui débute au niveau de la baie d’Authie et qui se termine au nord du Port de Boulogne-sur-Mer.

 Secteur 9 : Pointe nord du Touquet - Berck

Le bassin de risque Berck–Le Touquet est caractérisé par un linéaire de 17 km légèrement orienté Sud Sud-Ouest - Nord Nord-Est, limité au sud par la Baie d’Authie et au nord par l’estuaire de la Canche. La côte sableuse est bordée par un cordon dunaire double et entrecoupée de stations balnéaires, avec, du sud vers le Nord, Berck, Merlimont, Cucq / Stella plage et Le Touquet. Les cordons dunaires représentent un linéaire de 10,3 km et les zones urbanisées un linéaire de 6,7km environ

La limite sud débute au niveau de la Pointe du Haut-Banc, au démarrage des défenses côtières de la ville de Berck, c’est-à-dire à partir de l’épi 16/17. Cette zone marque en effet la limite entre la Baie d’Authie, zone naturelle peu anthropisée et la partie urbanisée de Berck, ainsi qu’un net changement d’orientation du littoral et le passage de conditions estuariennes à marines. Au Nord, la pointe du Touquet constitue la limite nord de ce bassin de risque.

 Secteur 10 : Estuaire de l’Authie

La Baie d’Authie, est caractérisée par un faciès estuarien typique des départements de la Somme et du Pas-de-Calais et appartient à l’ensemble des 3 estuaires dits « picards » avec les estuaires de la Somme et de la Canche. S’ouvrant sur une façade littorale d’orientation Nord-Sud, la Baie d’Authie fait face à la Manche orientale. Ce bassin est soumis à des forçages météorologiques et hydrauliques naturels d’origines marine et estuarienne.

Les limites cohérentes du bassin de risque comprennent la rive sud de l’estuaire toutefois le lit de l’Authie constitue la limite administrative entre les régions Nord Pas-de Calais et Picardie et donc seule la rive nord de l’estuaire est prise en compte dans la description de ce bassin de risque bien que la dynamique de la rive nord dépende de l’évolution de la pointe sableuse de Routhiauville sur la rive sud.

Le bassin s’étend, du sud vers le nord, sur les communes de Conchil-le-Temple, Waben, Groffliers et Berck sur environ 11km. La limite sud est située au niveau du Pont à Cailloux en amont de la rivière Authie. La Pointe du Haut-Banc, au démarrage des ouvrages de protections de la ville de Berck, et plus précisément au niveau de l’épi 16/17, constitue la limite nord de ce bassin. Cette zone marque en effet la limite entre une zone naturelle peu anthropisée et la partie urbanisée de Berck, ainsi qu’un net changement d’orientation du littoral et le passage de conditions estuariennes à marines.

Ce bassin présente une variété de paysages littoraux (cordon dunaire, dune grise végétalisée, mollière, slikke vaseuse, polder, etc) et abrite une richesse écologique et paysagère importante pour la région tant du point de vue environnemental, comme en témoigne le nombre de désignations, que touristique et donc socio-économique.

Certaines zones ont fait l’objet d’ouvrages de protection pour, dans un premier temps, gagner sur la mer des terres arables, puis dans un second temps, pour prévenir du risque de submersion marine. C’est le cas de la rive nord au fond de la baie. Une succession d’ouvrages de protection ont aussi été mis en place au cours du temps dans la partie Nord-Ouest de l’estuaire, au niveau de l’Anse des Sternes, pour pallier à l’érosion du cordon dunaire, qui depuis, s’est décalée vers le sud.

Les terres situées en arrière des ouvrages de protection ont une altimétrie inférieure au niveau des pleines mers de vive-eau, ce qui rend ce bassin de risque particulièrement vulnérable aux ruptures des ouvrages de protections et donc à la submersion marine.

 Haut de page