Menace terroriste

 
Menace terroriste

Vigipirate : Faire face ensemble

Face à la menace terroriste, l’État agit en anticipation et en réaction afin d’assurer un niveau de sécurité maximal à l’ensemble de la population dans le respect des libertés publiques.

Comprendre le plan Vigipirate

Relevant du Premier ministre, le plan VIGIPIRATE est un outil central du dispositif français de lutte contre le terrorisme. Il associe tous les acteurs nationaux – l’Etat, les collectivités territoriales, les entreprises et les citoyens – à une démarche de vigilance, de prévention et de protection.
Actuellement l'ensemble du territoire est placé au niveau : Sécurité renforcée -Risque d'attentat

300 logoVigipirate

 
Le plan Vigipirate vise à :

- développer une culture de la vigilance et de la sécurité dans l’ensemble de la société,  afin de prévenir ou déceler, le plus en amont possible, toute menace d’action terroriste ;
- assurer en permanence une protection adaptée des citoyens, du territoire et des intérêts de la France contre la menace terroriste.
 
Un plan consolidé en 2016 :

Les attaques terroristes de 2015 et 2016 et les dispositions législatives adoptées en 2016 ont conduit à une révision du plan VIGIPIRATE pour l’adapter à une menace particulièrement élevée.

Le plan repose désormais sur trois piliers :

  • le développement d’une culture de la sécurité individuelle et collective élargie à l’ensemble de la société civile.
  • la création de 3 niveaux adaptés à la menace et matérialisés par des logos visibles dans l’espace public :

- Vigilance
- Sécurité renforcée –risque attentat
- Urgence attentat

  • la mise en œuvre de nouvelles mesures renforçant l’action gouvernementale dans la lutte contre le terrorisme.

 
Le citoyen au coeur du nouveau dispositif Vigipirate

Le plan a pour objectif de mieux informer les citoyens sur le terrorisme, les mécanismes déployés pour y faire face ainsi que sur les gestes et les comportements qui protègent et qui sauvent.

Il s’agit ainsi d’élever la capacité de résilience de la société tout entière. Un document public, Faire face ensemble, a été rédigé à cet effet, pour les responsables de sites accueillant du public d’une part, mais aussi pour l’ensemble de la population.

Téléchargez la partie publique du plan :

Comment réagir en cas d’attaque terroriste ?

A la suite des attentats du 13 novembre 2015, le Gouvernement a lancé une campagne de sensibilisation pour mieux préparer et protéger les citoyens face à la menace terroriste. L’affiche "réagir en cas d’attaque terroriste" donne des instructions pratiques qui s'articulent autour du triptyque: "s’échapper, se cacher, alerter". Pour en savoir plus, consultez les vidéos http://www.gouvernement.fr/reagir-attaque-terroriste

Afin de permettre à chacun (collectivités, associations, entreprises, établissements publics...) de prendre les dispositions nécessaires, le Gouvernement diffuse également des guides pratiques sectoriels :

  • pour les équipes de direction des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux
  • pour les personnels des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux
  • pour les équipes de directions des centres commerciaux
  • pour le personnel des espaces commerciaux
  • pour les dirigeants d'établissements culturels patrimoniaux
  • pour les dirigeants de salles de spectacle, de cinémas ou de cirques
  • pour les organisateurs des festivals et rassemblements culturels
  • pour les maires et les présidents d'intercommunalité
  • pour les chefs d’établissement, les inspecteurs de l’éducation nationale et les directeurs d’école
  • pour les présidents d'université, des directeurs d'établissement d'enseignement supérieur et des référents de défense et sécurité
  • pour les organisateurs, des directeurs, des animateurs en charge d’accueils collectifs de mineurs à caractère éducatif.

Retrouvez l’ensemble de ces guides sur le site Risques http://www.gouvernement.fr/reagir-attaque-terroriste

Gérer la sûreté et la sécurité des événements et sites culturels

Le ministère de l’Intérieur et le ministère de la Culture et de la Communication ont publié récemment un guide de recommandations sur le thème « Gérer la sûreté et la sécurité des événements et sites culturels » rédigé par le préfet Hubert Weigel. 

Ce guide de bonnes pratiques destiné aux organisateurs d’événements culturels de toute nature et à leurs organisations vise à renforcer les mesures de sûreté dont ils sont les garants, alors que va s’ouvrir la saison des festivals et des grandes manifestions artistiques et culturelles de l’été.

Fruit d’un travail collectif mené sous l’égide du secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale, il s’est articulé autour de quatre groupes de travail constitués selon les types de lieux (lieux totalement clos, événements à l'air libre mais dans des lieux clos, événements avec emprise sur la voie publique, bâtiments patrimoniaux). Près d’une centaine de personnes a contribué à la rédaction de ce document, des services du ministère de l’Intérieur et du ministère de la Culture et de la Communication comme des organisations représentatives des professionnels. 

Ce guide pratique propose une méthode, des fiches techniques, un questionnaire d’auto-évaluation et des Vade-Mecum. Il permet de disposer d’outils précis tenant compte des spécificités des manifestations culturelles.

Ce document vient compléter les mesures prises par le ministère de la culture et de la communication pour renforcer la sécurité des festivals et de ses établissements publics. En effet, 73 emplois ont été créés en 2017 pour renforcer la sécurité des établissements publics nationaux culturels, qui bénéficient également de 14 M€ dont 5 M€ du fonds interministériel de prévention de la délinquance pour leur sécurisation. En 2017, le fonds d’urgence en faveur des salles de spectacles et des festivals créé au lendemain des événements du Bataclan sera renforcé de 4 M€ par l’Etat, pour un montant total depuis novembre 2015 de 18 M€.

> VIGIPIRATE - RAPPEL DES CONSIGNES DE SECURITE - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,40 Mb